Voie de Tours (Via Turonensis)

Paris et Tours, points de convergence des pèlerins venant du nord , du nord-ouest de l’Europe.

DEPARTEMENTS TRAVERSES :

59,62,80,60,78,28,41,37,86,79,17,33,40,64,45,92,75

INFORMATIONS PRATIQUES :

De Paris à Saint Jean Pied de Port : 960 km. Peu de relief, depuis Paris, que l’on passe par Chartres ou Orléans.
Pour les hébergements, il faut contacter les associations locales (liste ci-dessous)

LIEUX REMARQUABLES :

Tours

La ‘Via Turonensis’ est aussi appelée le ‘grand chemin de Saint-Jacques’. Mais Tours, grand lieu de pèlerinage, est davantage connue pour abriter le tombeau de saint Martin, mort en 397. Depuis Paris et l’Europe du Nord, les chemins de saint Martin et de saint Jacques se confondaient. 

Melle

Melle est le point de jonction de la voie de Tours et des différents chemins qui arrivent de Bretagne. Les trois églises Saint-Hilaire, Saint-Pierre, et Saint-Savinien sont des chefs d’oeuvre de l’art roman.

Saintes

Les pèlerins ne peuvent passer à Saintes sans aller vénérer les reliques de saint Eutrope. L’église, consacrée en 1096; offre la particularité de deux chœurs superposés et d’un refuge. Ils profiteront de leur halte pour aller admirer l’Abbaye aux Dames, fondée en 1047

Bordeaux

Bordeaux était la dernière étape avant la traversée des landes. Le paysage au Moyen-Age n’était pas comparable à celui d’aujourd’hui. Pas de forêt de pins mais des marécages dangereux, des insectes agressifs et des bandits de grand chemin. Les pèlerins séjournaient donc à Bordeaux pour se ‘refaire une santé’ et pour se constituer en groupes leur permettant de repartir en sécurité. Pendant son séjour bordelais, le pèlerin parcourait la ville ancienne de cathédrale en églises. Ils étaient arrivés à Bordeaux par un passeur. Certains traversaient très en aval, à Blaye, pour rejoindre les rives du Médoc et regagnaient Bordeaux en longeant le fleuve.

Voir également la carte des chemins en France